Objectifs et contexte de la certification

Le concepteur développeur d’applications conçoit et développe des services numériques à destination des utilisateurs en respectant les normes et standards reconnus par la profession et en suivant l’état de l’art de la sécurité informatique à toutes les étapes. La connaissance du métier du client pour lequel il réalise l’application peut être demandée.

Le concepteur développeur d’applications :

  • prend en compte les contraintes économiques, en termes de coûts et de délais, les exigences de sécurité propres à son domaine d’intervention
  • peut aussi être amené, à la demande du client, à intégrer les principes liés à la conception responsable de services numériques.
  • Pour concevoir et développer les interfaces utilisateur de type desktop ou web, il élabore une maquette avec les enchaînements d’écrans, qu’il fait valider à l’utilisateur. Il code les formulaires de saisie et de résultats, ainsi que les états, en programmant de manière sécurisée les événements utilisateur et en accédant aux données stockées dans une base.
  • Pour concevoir et mettre en œuvre la persistance des données, il analyse un cahier des charges fonctionnel ou une demande utilisateur afin de modéliser et de créer une base de données de type relationnel ou NoSQL (Not only SQL) ou d’adapter une base existante en l’optimisant ou en ajoutant des éléments et en veillant à ne pas introduire de vulnérabilité dans le système d’informations.
  • Pour concevoir et développer une application multicouche répartie, il analyse la demande en s’appuyant sur une démarche permettant de construire les services numériques en plusieurs couches correspondant aux couches présentation, métier et persistance.
  • s’adapte en continu aux évolutions technologiques et réglementaires de la filière Etudes et développement. Pour assurer cette veille, l’usage de la langue anglaise est souvent requis pour la lecture et la compréhension de documentations techniques ainsi que pour assurer des échanges techniques au moyen de textes courts avec des développeurs distants pouvant être de nationalités différentes.

Il agit avec autonomie et, le cas échéant, avec des responsabilités d’animation et de coordination, Ces projets font suite à des demandes formulées directement par un client, par une maîtrise d’ouvrage ou par l’intermédiaire d’un chef de projet. Il peut travailler en tant que salarié d’une entreprise, pour un client de la société de services qui l’emploie ou en tant qu’indépendant directement pour un client. Ses activités diffèrent selon la taille et l’organisation du projet.

Pour les projets de petite taille, il peut mener en autonomie la conception et le développement de l’application. Dans le cas de moyens et de grands projets, il travaille soit au sein d’une équipe hiérarchisée sous la responsabilité d’un chef de projet, soit en équipe pluridisciplinaire. Il applique et fait appliquer les normes de qualité de son entreprise ou de son prestataire de services. Il applique les recommandations de sécurité émises par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI).

Il fait preuve de capacités relationnelles avec des interlocuteurs tels que la maîtrise d’ouvrage, les utilisateurs, le chef de projet, l’architecte logiciel, les testeurs, le responsable de la sécurité des systèmes d’information (RSSI) de son entreprise, de son client ou de son hébergeur, les web designers (UI et UX), les experts techniques et les autres développeurs, tout en conciliant des exigences contradictoires.
Assurant sa mission dans des entreprises et des contextes professionnels divers, il est mobile géographiquement et s’adapte aux nouveaux environnements de travail.
Pour faciliter le travail en équipe, il peut être amené à utiliser des outils de travail collaboratif.

Secteurs d'activités

  • Entreprise de services numériques (ESN) réalisant des prestations de développement d’applications, en régie ou au forfait.
  • Structure utilisatrice, de type entreprise du secteur privé ou public, possédant un service dédié aux études et aux développements informatiques.
  • Activité d’informaticien d’études indépendant.

Types d'emploi accessibles

  • Concepteur développeur, concepteur d’applications informatiques.
  • Développeur d’applications, développeur informatique.
  • Développeur web, développeur back-end.
  • Développeur d’applications mobiles, développeur web mobile.
  • Ingénieur d’études et développement.

Activités visées

  • Administrer et sécuriser les composants constituant l’infrastructure
  • Intégrer, administrer et sécuriser une infrastructure distribuée
  • Faire évoluer et optimiser l’infrastructure et son niveau de sécurité

Prérequis

Pour toutes les voies d’accès, hors VAE :

  • Etre titulaire d’un titre BAC + 3 Et/ou
  • Avoir exercé en tant que technicien de bases informatique ou hotline

Blocs de compétences

Compétences évaluées

  • Maquetter une application.
  • Développer une interface utilisateur de type desktop.
  • Développer des composants d’accès aux données.
  • Développer la partie front-end d’une interface utilisateur web.
  • Développer la partie back-end d’une interface utilisateur web.

Les compétences des candidats (VAE ou issus de la formation) sont évaluées par un jury au vu :

  • D’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s)
  • D’un dossier faisant état des pratiques professionnelles du candidat.
  • Des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation.

Compétences évaluées

  • Concevoir une base de données.
  • Mettre en place une base de données.
  • Développer des composants dans le langage d’une base de données.

Modalités d’évaluation

  • D’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s).
  • D’un dossier faisant état des pratiques professionnelles du candidat.
  • Des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation.

Modalité de certification

Un certificat des compétences attestées selon les modalités d’évaluation décrites sera délivré à chaque candidat/e à l’issue de la validation du 2ème bloc de compétences.

Compétences évaluées

  • Collaborer à la gestion d’un projet informatique et à l’organisation de l’environnement de développement.
  • Concevoir une application.
  • Développer des composants métier.
  • Construire une application organisée en couches.
  • Développer une application mobile.
  • Préparer et exécuter les plans de tests d’une application.
  • Préparer et exécuter le déploiement d’une application.

Modalités d’évaluation

  • D’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s)
  • d’un dossier faisant état des pratiques professionnelles du candidat
  • Des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation

Modalité de certification

Un certificat des compétences attestées selon les modalités d’évaluation décrites sera délivré à chaque candidat/e à l’issue de la validation du 3ème bloc de compétences

Modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences

Notre certification est constituée de 3 blocs de compétences. Chaque bloc est certifié, et donne lieu à une évaluation et à une validation. Un certificat des compétences attestées, selon les modalités d’évaluation décrites, sera délivré à chaque candidat(e) à l’issue de la validation de chaque bloc de compétences. La certification de chaque bloc est acquise définitivement.

La validation de la certification peut se faire :

  • par parcours direct : validation de la certification (donc des 3 blocs de compétences) lors d’un passage unique devant le jury
  • par parcours progressif : validation progressive de chaque bloc de compétences lors de différents passages devant le jury, jusqu’à la validation des 3 blocs menant à la validation de la certification.

VAE

Notre certification est constituée de 3 blocs de compétences. Chaque bloc est certifié, et donne lieu à une évaluation et à une validation.

La validation des 3 blocs de compétences est nécessaire pour valider la certification.

  • En cas de validation des 3 blocs de compétences, la certification est validée dans sa totalité.
  • En cas de validation partielle de la certification, le candidat valide 1 à 2 blocs de compétences. Un certificat des compétences attestées, selon les modalités d’évaluation décrites, sera délivré à chaque candidat/e à l’issue de la validation de chaque bloc de compétences. La certification de chaque bloc est acquise définitivement.

Le/la candidat(e) a ensuite, s’il/si elle le souhaite, la possibilité de se présenter à nouveau devant le jury de certification afin de valider le(s) bloc(s) de compétences restant(s) et obtenir sa certification. Il/elle dispose d’un temps illimité pour cela (dans la limite des dates d’enregistrement de la certification au RNCP).

EN PRATIQUE

Niveau II (6)

RNCP

Certification enregistrée au RNCP – Arrêté du 06/04/2018 paru au JO du 17/04/2018. Titre du Ministère chargé de l’emploi

Code NSF

  • 326t : Programmation, mise en place de logiciels

Formacode

Codes ROME

  • M1805 : Études et développement informatique

Sessions 2019

  • PARIS
  • LYON
Fermer le menu